Soyez résolus de ne servir plus et vous voilà libres

Discours de la servitude volontaire, 1576, Étienne de La Boétie (1530-1563)

La première fois que j’ai lu cette phrase, en lisant cet essai assez court, je n’en ai pas saisi la puissance, c’est en la voyant sur le site de mon ami f5utl ou lors d’une discussion avec lui que j’ai compris les vraies implications.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *