Journal du Nazmi

Une petite archive de mes prises de tête techniques et sociétales

Ces gens qui me font honte d’être humain. – Jean Marie Valheur

Temps de lecture : 5 minutes

N.d.T: Voici un court pamphlet écrit par un Philippin au sujet de l'emprise de la Chine sur la liberté d'expression, bien au delà de ses frontières. En réponse à David McKay sur la plateforme Quora.

Source: Jean-Marie Valheur, Quora, Oct 2019 https://qr.ae/TWAIIN

 

En Octobre 2019, le joueur e-sports de haut niveau Wai Chung Ng, plus connu sous le nom de Blitzchung a remporté un tournoi. Il a profité de l'audience de son discours de vainqueur pour montrer son support aux révoltes pour la démocratie qui ont lieu à Hong-Kong dont il est originaire: "Si ma carrière s'arrête, j'aurai perdu quelques années de ma vie à jouer à ce jeu, mais si Hong-Kong est perdue, ça sera pour toujours."

L'éditeur du jeu Hearthstone, Blizzard, une entreprise États-unienne, a alors tout fait en son pouvoir pour calmer son vaste public chinois... ils n'ont pas seulement banni le joueur de leur tournoi, ils ont aussi refusé de lui donner le prix qu'il avait remporté, un acte puérile. Ils en ont aussi profité pour renvoyer les commentateurs du match alors qu'ils n'avaient pas pris part à l'acte politique du jeune homme, en se cachant sous leur table.[1]

Blizzard n'a pas seulement déclaré être en désaccord avec les idées du joueur, ni réprimandé symboliquement son acte, ils ont cherché à complaire pleinement Pékin, et ont dépassé les bornes en renvoyant les présentateurs innocents des actions d'un autre homme, sur lequel ils n'avaient aucun contrôle et avec lequel ils n'entretenaient aucun rapport.

Évidemment, parmi les fans la réaction a été vive, et du scandale a découlé une caricature d'un des personnages du jeu Overwatch de Blizzard en militante pro-démocracie, caricature qui a été partagée à répétition sur Reddit au point où elle s'est imposée sur la page d'accueil du site et dans de nombreux articles sur le monde du jeu vidéo.[2] Non contents d'avoir été si nombreux à annuler leurs abonnements aux jeux de Blizzard que l'entreprise a été forcée d'interdire la résiliation pour réduire les pertes, en faisant d'un des personnages de Blizzard une icône anti-Chine, ils risquent de faire bannir Blizzard du marché chinois, retournant la popularité de l'entreprise contre elle.

La NBA en fait de même, ils se plient aux désirs de la Chine pour ne pas "insulter le public chinois", alors même qu'ils sont fiers de soutenir les causes sociales aux États-unis et disent soutenir les droits de l'homme... ce qui serait bien si ils n'étaient pas hypocrites -- ils sont 'progressistes' seulement si ça leur rapporte, et ne font pas de vagues à propos des camps de prisonniers, de l'oppression et des violations répétées aux droits de l'homme si ça va dans leur intérêt. Ceci, est pour moi, le genre de mentalités et de c*nnards calculateurs qui me font honte d'être humain.

Dans les années 1930, nombreuses étaient les entreprises États-uniennes, Britanniques et d'autres états européens à commercer avec l'Allemagne, ils faisaient aussi des efforts pour vendre des produits adaptés aux Nazis qui étaient alors un marché prometteur. Hitler a été élu "personne de l'année", Henry Ford a reçu un prix du NSDAP, prix qu'il a accepté avec fierté. À Londres, Neville Chamberlain essayait par tous les moyens d'apaiser Berlin et de ne pas offenser "le peuple allemand et ses sensibilités"...

Nous savons maintenant que ces gens qui ont commercé avec les Nazis étaient du mauvais côté de l'histoire. À cette époque, nous n'étions pas encore à "l'ère de l'information", personne ou presque n'avait eu vent des camps, et même pendant la guerre, beaucoup l'ignoraient encore... en Chine, en ce moment même, ce sont des Ouïgours qui sont dans des camps, leurs organes sont prélevés. Il y a des femmes Ouïgours violées par ordre de l'administration. Forcées d'avorter et stérilisées de force. Ils sont dans des camps de concentration.[3] Donnez une minute à cette idée pour pleinement réaliser ce qu'il se passe.

Gulzira Modgyn, la femme sur l'image ci-dessus, prétend que des fonctionnaires de Pékin l'ont opérée sans anesthésie pour arracher son fœtus.

C'est le genre de choses qui se passent en Chine. En ce moment même. Le genre de choses qui feraient rougir Joesf Mengele. Le genre d'atrocités qui, quand elles nous ont été révélées en 1945 nous ont fait dire "Jamais plus". Aujourd'hui il est beaucoup plus difficile de cacher les choses, l'information est facile à disséminer, et pourtant notre silence assourdissant est similaire à ce qu'il s'est passé dans les années 1930. Des entreprises comme Tencent deviennent actionnaires de sites comme Reddit, et essayent de prendre le contrôle sur l'information. La Chine attaque des économies fragiles par la dette pour les forcer à lui donner des ressources naturelles et même leurs infrastructures comme les routes et les ports.[4]

Et notre monde les laisse agir librement.

Parce-que personne ne veut se mettre à dos grand Yuan. Personne ne veut perdre le marché Chinois. Personne ne veut perdre cet immense marché pour vendre leurs produits (et se fournir en biens manufacturés, N.d.T). Et tout cet argent se fait sur le dos de la souffrance, du sang, des cadavres, des larmes et des tombes de dissidents, de minorités ethniques, de critiques, tus à jamais, disparus sans jamais de nouvelles.

Tout ce qui intéresse les entreprises c'est le profit. Cela a toujours été le cas. Ce qui est nouveau c'est qu'aujourd'hui elles mentent en disant que ce n'est plus le cas. Elles prétendent s'inquiéter de choses dont les entreprises en 1939 ne faisaient pas cas. La vérité est qu'elles s'en foutent. Oui peut-être vont elles s'en prendre à un bouc-émissaire aux États-unis, ou pourquoi pas brandir un drapeau arc-en-ciel en chantant Kumbaya, pour satisfaire leurs clients États-uniens libéraux. Ce qui est bien, en soi. Mais pendant ce temps ils passent sous silence le meurtre, le génocide culturel, l'oppression et la violence pour préserver leur portefeuille.

Ce qui rend toutes leurs actions, tous leurs discours sur ce qu'ils prétendent défendre, si vains et hypocrites. Et, ceci plus que tout, me fait perdre foï en l'humanité, qu'il existe des gens sans intégrité, qui s'inquiètent plus de leur économie que d'arrêter l'entité la plus proche de l'Allemagne Nazie existant encore à la surface de notre monde. Voici les gens qui me font honte de vivre sur cette terre.

Disney est impliqué, tout comme Nike, la NBA ou Apple. Tout le monde le fait sauf South Park.

Et moi je m'insurge publiquement, beaucoup de gens le font, des personnes comme tout le monde. Alors que les politiques ont trop peur, les entreprises n'ont pas les couilles, ceux qui se font de l'argent ne voient pas l'intérêt, donc tout ce que je réussis à me dire c'est que, Dieu protège ces insurgés dans les rues de Hong Kong. Bénis leurs cœurs. Bénis leur combat. Bénis leurs voix. J'espère qu'ils continueront à crier, crier jusqu'à ce que leur voix soit entendue. Avant qu'il ne soit trop tard et que Pékin ne réussisse à les faire taire, que le monde ne les oublie, ne passe à autre chose, regarder leur match de basketball de la NBA avec des commentateurs dociles, ou leurs films, gentils et adaptés aux sensibilités des Pékinois... Parce-que c'est plus facile, plus profitable, d'ignorer les voix de la révolte.

Soyons reconnaissants du bruit de la révolte car bientôt,
il ne nous restera plus que le silence*

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2020 Journal du Nazmi

Theme by Anders Norén